helibee-02.html
updated: 2015- Jenuary 13rd


The vortex effect

L'hélicoptère GHIBLI 160 pourrait être utilisé pour des missions "Heli-abeille".
Le GHIBLI 160 est déjà utilisé dans une ferme de kiwi: avec l'utilisation de l'heli-abeille la production est augmentée de plus de 30% au cours de la première année.
L'hélicoptère est équipé d'un dispositif électronique spécial pour d'aider le pilote à maintenir une vitesse constante et la bonne distance du sol.
La pollinisation se réalise par l'effet vortex engendré par la voilure tournante.

GHIBLI 160 - deux places - ULM
Prix: 370.000 US $ ( 2015 ) tout inclus.
Hélicoptère préenregistrée en Italie ou aux Etats-Unis et déjà assuré.
Lieu de livraison: États-Unis ou Italie.


Pollinisation par le vent (anémogamie)
Fécondation anémophile.
La méthode la plus simple, mais la moins efficace, consiste à produire des quantités massives de pollen afin que le vent les transporte à bon port.
La plante dépense ainsi beaucoup d'énergie à produire du pollen ; en revanche, elle n'a pas besoin de façonner des structures complexes pour attirer des pollinisateurs comme des fleurs colorées, du nectar ou des parfums odorants.
Environ 10 % des espèces s'en remettent au vent pour assurer leur pollinisation, parmi lesquelles figurent les graminées (l'un des principaux responsables du rhume des foins) et la plupart des gymnospermes.
Dans ce type de pollinisation, le pollen peut aussi être plus léger ou avoir des ballonnets d'air.
Aussi les stigmates tels celui du chêne, du saule, du pin réceptionnent facilement le pollen par un stigmate long et plumeux.
Cette reproduction à l'inverse de l'entomophile (pollinisation par les insectes) peut avoir un effet allergisant.
En effet, dans le cadre d'une pollinisation effectuée par le vent, le pollen transporté dans l'air peut irriter les yeux ou encore le nez des individus.



WOP!WEB Servizi per siti web... GRATIS!